Une piscine hors du commun : Avez-vous déjà entendu parlé de la piscine Molitor ? Avec ses deux bassins chauffés lui permettant d’être ouverte à l’année et ses cabines en balcon, cette piscine située en plein Paris est carrément mythique. Ajoutez à ça un restaurant, une salle de sport, un spa et une histoire qui s’étend sur près d’un siècle, et vous comprendrez aisément que Molitor, c’est bien plus qu’une piscine. Dès son inauguration en 1929, ce bâtiment construit dans la plus pure tradition Art Déco a été comparé à « un bateau de croisière en pleine ville ». Des nageurs mythiques s’y sont entraînés. C’est aussi là qu’a été montré le premier bikini, en 1946. Et en 1989, alors qu’elle était déjà fermée depuis des années, la piscine est devenue un hotspot du graff : ses murs se sont vites retrouvés couverts de fresques démentes. Bref : Molitor c’est une piscine, mais c’est surtout une légende.

 

La piscine de votre quartier : Soyons sérieux. À moins que vous viviez dans le coin, en plein XVIe arrondissement, il y a peu de chance que la piscine la plus proche de chez vous arrive à la cheville de celle qu’on vient de vous décrire. On parie que la vôtre est plus du genre petite construction grise aux relents de chlore, qui a probablement vu le jour dans les années 1980. Peinture écaillée, carrelage dépareillé… Difficile de sentir une invitation au voyage dans les cabines d’essayage à double entrée ! Et ce n’est pas quelques fausses plantes et un flamant rose en polystyrène qui vont faire passer la pilule.

 

Comment « Molitoriser » sa piscine : Transformez votre bassin tristounet en un lieu d’exception ! Contrairement au Molitor de la grande époque, il y a peu de chances qu’un nageur professionnel mette un jour les pieds dans votre piscine. Alors, jouez-la Florent Manaudou ou Charlotte Bonnet et attirez l’attention de vos voisins de ligne. Si vous galérez au milieu de votre deuxième longueur de dos crawlé, pas de panique : vous avez déjà fait illusion assez longtemps pour passer pour la terreur des bassins. Défiez la nuit ! Essayez de rester enfermés dans les cabines avec vos amis après la fermeture… Si le défi vous semble un peu trop osé, prenez l’option « art de rue ». Marquez « Détends-toi Jean-Jacques » sur l’un des casiers d’un coup de Posca vengeur : vous perpétuerez ainsi l’esprit des graffeurs des années 1980 tout en remettant à sa place ce maître-nageur qui refuse catégoriquement que vous preniez le toboggan à plusieurs.

Allez, bonne baignade !

http://www.mltr.fr/en/

Cocktails
A CHAQUE HUMEUR SON COCKTAIL
BESOIN D'INSPIRATION ?
Improve your comfort by turning your mobile right round in the portrait position!
Improve your comfort by turning your tablet right round in the landscape position!