Art is Comic | Art, Culture, Cocktails and Lifestyle | Perrier Magazine

Le MIMA (Millenium Iconoclast Museum of Art), centre culturel névralgique du nouveau millénaire, a ouvert ses portes à Bruxelles en avril 2016. Se définissant comme une riposte légère remplie d’humour aux récents attentats ayant marqué à jamais la capitale de l’Europe, l’actuelle exposition “Art Is Comic” fut imaginée par son équipe curatoriale dès l’inauguration de ce musée extraordinaire, installé dans les anciennes brasseries Belle-Vue au bord du canal. Médiatiquement soutenue dès son vernissage, cette remarquable présentation mérite qu’on s’y attarde car même si l’exposition présente de façon territoriale 6 personnalités artistiques distinctes, son fil rouge n’en reste pas moins efficace et révélateur de notre culture belge caractérisée par un humour subversif et subtil opposé au cynisme sociétal ambiant.

Chacun de ces artistes, incroyablement suivis sur les réseaux sociaux, comptent aujourd’hui parmi les représentants d’une nouvelle génération incontournable d’artistes que nous ne pouvons ignorer tant ils proposent une réflexion pertinente et contemporaine sur les angoisses et incertitudes secouant notre époque. En marge des musées et des galeries, les nombreux réseaux sociaux se révèlent être de nouveaux espaces d’expositions et permettent à ces artistes une diffusion efficace d’images tout en abolissant les distinctions de genres : on n’y parle plus d’illustration, de graphisme, de bandes dessinées ou d’arts plastiques, d’art majeur ou d’art mineur, mais d’un nouveau type iconographique propre au médium digital. De salle en salle, chaque univers est abordé comme un saut dans l’effervescence créative de chacun des artistes.

D’abord, retrouvons le duo belge Mon Colonel & Spit (Eric Basseleer et Thomas Stiernon) qui affectionne les céramiques et faïences associées à une multitude de dessins, véritables inventaires de leurs souvenirs. Ainsi sur la surface des vases alignés sur des étagères d’entrepôts, les personnages des célèbres illustrateurs américains Matt Groening et Richard Scarry évoluent joyeusement dans les méandres d’expressions et de maximes des artistes. Ensuite, les volées d’escaliers entièrement customisées par le danois HuskMitNavn (littéralement “Souviens-toi de Mon Nom”) nous conduisent à une vaste salle également peinte in-situ par l’artiste. Installé dans un transat, vous ferez partie d’un scénario imaginé par le peintre dont le style se revendique de la “ligne claire” typique de Keith Haring.

Copyright : Husk MitNavn 

L’espace investi par Brecht Evens, dessinateur belge de 31 ans qui remporta le Prix de l’Audace du Festival d’Angoulême en 2011, s’appréhende d’abord par une photographie panoramique à l’échelle humaine de son appartement studio. On se retrouve au coeur de la création de sa future BD en feuilletant son classeur de notes de travail et en admirant à loisir des dessins originaux savamment mis en scène sur un papier peint d’auteur créé pour l’exposition. Chaque dessin fonctionne comme une petite oeuvre d’art autonome, libérée de sa narration. En parallèle, les oeuvres et l’imposant baby-foot, symbole des inégalités, de l’artiste belge Brecht Vandenbroucke expriment le monde, parfois absurde, dans lequel nous vivons. Son oeuvre, loin d’être égocentrique, dénonce bel et bien, à nouveau sur le mode humoristique, les pénétrations des grandes sociétés dans notre vie privée.

 Copyright : Brecht Evens

De plus, l’exposition se révèle interactive : si Mon Colonel & Spit ainsi que HuskMitNavn proposent aux visiteurs quelques minutes de repos dans leurs fauteuils, si Evens leur laisse parcourir son carnet de notes et Vandenbroucke le choix de l’équipe au baby-foot, Jean Jullien quant à lui propose une séance de pose amusante avec ses grands personnages en métal coloré, personnifiant nos attitudes face au quotidien. Au final, Joan Cornellà, un des artistes plasticiens les plus suivis au monde sur les réseaux sociaux, propose un contraste intéressant entre ses compositions aux teintes pastels et leur sujet touchant aux tabous et à la morale. Mais au final, l’humour, leitmotiv de cette exposition et cible de premier plan pour les pourfendeurs de notre société cosmopolite, ne s’avouera jamais vaincu!

Exposition : 23 juin au 31 décembre 2017

MIMA Museum

Quai du Hainaut 39-41 B-1080 Bruxelles

Du mercredi au dimanche de 10:00 à 18:00

Nocturne : le premier jeudi du mois jusque 22:00

+32 2 472 61 03 51 - www.mimamuseum.eu

Perrier anytime
A CHAQUE HUMEUR SON COCKTAIL
BESOIN D'INSPIRATION ?
Improve your comfort by turning your mobile right round in the portrait position!
Improve your comfort by turning your tablet right round in the landscape position!