Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

CONTACTEZ-NOUS

Une question ? Une réclamation ? Ou une simple envie de nous dire bonjour ?
Quel que soit votre message nous vous répondrons au plus vite !

Nestlé Waters Marketing & Distribution, 221 Rue De Birmingham, 1070, Bruxelles, Belgique

RETOUR À magazine
Désobéissez !
art
12/03/2018
LIRE L’ARTICLE

Cet article a inititalement été publié dans Belgium

Dans un paysage culturel bruxellois aujourd'hui quelque peu morose, l'exposition "Wonderland" aura l'effet d'un beau gros pavé coloré jeté dans une marre trop gelée. Tenue au MIMA (Millenium Iconoclast Museum of Art), elle est dans la logique prolongation de l'exposition précédente "Art is Comic" à laquelle nous avions consacré un article en octobre dernier. Si cette dernière se focalisait sur des artistes contestataires et super stars des réseaux sociaux, l'exposition du moment, qui séduira un public toute génération confondue, est un "duo" show regroupant les installations les plus efficaces des artistes suédois Akay & Olabo.

Aux antipodes des réseaux sociaux et ignorant les effets médiatiques que pourraient leur procurer les likes et les followers, ces deux artistes pratiquent un acte artistique de rébellion et de désobéissance envers une société sclérosante, acte d'autant plus efficace qu'il est pacifique et réfléchi. En Europe, l'Art a été depuis un bon siècle un vecteur de réflexions censées remettre en question les pratiques établies. Akay & Olabo s'inscrivent dans cette filiation en créant leurs œuvres à partir de matériaux de rebuts et en les installant le plus souvent dans des lieux illicites. Aujourd'hui, dans cette présentation muséale, le spectateur est invité à participer à l’œuvre, d’interagir avec elle afin de lui donner une signification absolue et extraordinaire. Il convient de souligner cet intérêt participatif car petits et grands, de toute origine sociale, pourront en tirer les messages sans aucun mode d'emploi si ce n'est celui de sa propre culture.

Déjà dès l'entrée, le personnel d'accueil vous demande de clipser sur votre veste ou pull un anti-vol de vêtement. Vous voilà déjà marginal au seuil même de l'exposition, devant une œuvre imposante constituée d'un empilement d'écrans de surveillance. On y voit de façon fragmentée un individu : cet individu, c'est vous, filmé à votre insu sous toutes les coutures, comme un prisonnier dans un préau de promenade. D'abord amusé, votre instinct vous dictera vite des mouvements pondérés car vous vous savez surveillé. Après avoir franchi un portique de sécurité, que vous ferez bien sûr sonner, vous devrez franchir un grillage par une ouverture dérobée et découpée (certainement à la pince monseigneur) ! Le fait de vous agenouiller, de traverser le grillage symbolise à lui seul l'acte résumant le travail génial de ces artistes : oser se positionner, oser marquer le désaccord, oser transgresser.

Wonderland

Ensuite les artistes vous demanderont de vous contorsionner pour entrer dans une carcasse de Fiat 500 (disent-ils récupérée dans la cour d'un de leurs curateurs) et de vous hisser, tel un enfant qui grimperait aux arbres, dans l'habitacle qu'ils ont construit et juché sur le toit de la voiture lilliputienne.

Nomads Akay and Olabo

© AKAY AND OLABO

Il y a tout ce qu'il faut dedans pour la vie de "Nomades" (le titre de l’œuvre) :  un lit pour dormir et se reposer, un bureau pour travailler, une machine à écrire pour laisser une trace de ses pensées et réflexions, ainsi qu'une belle vue dégagée. La vie est belle non? Dirigez-vous maintenant vers"Le Corridor" et telle Alice dans un sombre remake du Pays des Merveilles, poussez les portes, traversez-en même certaines... Qui n'angoisserait pas de se retrouver enfermé dans une cellule d'un mètre carré, derrière une porte munie d'une dizaine de poignées? Pas de panique, comme la célèbre héroïne de Lewis Carroll vous distinguerez plus tard la petite ouverture, cette fois-ci pauvrement lambrissée, au pied du mur pour pouvoir échapper à l'impasse. Les impasses... Le sont-elles vraiment toutes? N'y a-t-il pas systématiquement une façon d'échapper à ce qui est imposé, une issue et une alternative à l'impitoyable mouvance de notre société?

A l'instar de Gandhi, Martin Luther King ou Edward Snowden, Akay et Olabo nous rappellent que la démocratie est l'histoire de la désobéissance civile pensée comme un devoir commun. L'acte symbolique posé par le binôme d'artistes en clôture de l'exposition en est le manifeste : "Zénitude et l'art de crocheter une serrure". Une dizaine de cadenas harnachés à une table d'hôte dont vous tenterez de trouver la combinaison à 4 chiffres. Patience, persévérance et surtout travail collégial durant toute la durée de l'exposition car nous le savons bien "L'union fait la force"... Des carnets listings où sont déjà biffées les vaines tentatives accompagnent chaque serrure. L'acte est méditatif, addictif et tout le plaisir résidera dans le simple fait d'ouvrir le cadenas. Il en reste 6 à ouvrir... ça vous tente?

Wonderland

© DIDIER BROUWERS

Exposition : 26 janvier au 15 avril 2018

MIMA Museum

Quai du Hainaut 39-41 B-1080 Bruxelles

Du mercredi au dimanche de 10:00 à 18:00

Kids Workshops sur info

Nocturne : le premier jeudi du mois jusque 22:00

+32 2 472 61 03 51 - www.mimamuseum.eu

PS : N'oubliez pas de vous faire enlever l'antivol à l'accueil avant de quitter le musée!

Article : Didier Brouwers

ARTICLE PRECEDENT ARTICLE SUIVANT